La société Presse Contacter Perdu ?
Sites web locaux Add your commercial banner here !

Accueil
Retour
le cas de Grenoble



Les sites Web d'intérêt local sont innombrables. La plupart des grandes agglomérations en comptent plusieurs dizaines. Pourtant :

  • une grande partie de l'offre appartient à ce qu'on devrait appeler le secteur informel: sites amateurs ou de bénévoles, sites développés par des pionniers à la marge d'une institution dont ce n'est pas l'objet. Le contenu est souvent très riche, mais ce sont des sites précaires, sans moyens, et souvent sans visibilité. Ainsi par exemple, le club de rugby  de Grenoble (le club sportif le plus important de la ville) n'a pas de site officiel, mais plusieurs sites non officiels lui sont consacrés: http://www.chez.com/fcg/ ou http://membres.tripod.fr/fcg_38/
  • l'offre publique est très riche et souvent dominante en quantité et même souvent en qualité: nombreux sites éducatifs, rôle des universitaires, sites des collectivités locales et des directions départementales des grands ministères, sites sur la santé, les transports, etc...
  • faiblesse des sites Web de médias: très faibles investissements de la PQR dans ce domaine, présence encore plus faible de la presse périodique, pas ou peu de contenus locaux du secteur public de l'audiovisuel.
  • existence d'un tissu disparate de "pure players": tvwebregions ( émanation de canalweb ), sites consacrés aux sorties, sites de commerce.

La plupart du temps, et même pour l'agglomération parisienne, il n'y a pas de "portail" qui présente systématiquement l'offre locale et les internautes d'une agglomération ont souvent recours à des moteurs de recherche couvrant le Web mondial pour trouver le contenu de leur quartier.

.


 


Copyright 2000-2005 CLVE - Tous droits réservés